La HCN est HOCKEY,
1re période : Improvisation

 

1ere période : 1926-1932
Improvisation

Quand le froid de décembre permettait aux patinoires extérieures d’exister, la région s’embrasait pour leurs équipes de hockey. De Tadoussac à Colombier, en passant par Sacré-Coeur, la Haute-Côte-Nord était hockey, tout simplement. Comme une pulsion qui remonte au moment des grands «frettes», le gène du hockey s’active en décembre; la population s’amène autour des glaces extérieures afin de scander les noms de ses héros. On compte alors sur de solides gaillards pour défendre les couleurs de chaque paroisse, ce qui exacerbait la rivalité naturelle entre les clochers haut-nord-côtiers. Les équipes de Bergeronnes et Tadoussac se distingueront dans cette première période. On retrouve beaucoup d’écrits les concernant.

Les vieilles «gazettes» nous font de magnifiques comptes rendus de joutes. Il serait tellement inutile de vouloir s’interposer entre elles et vous… ma plume se fera silencieuse.

Malheureusement, on ne précise souvent que les initiales des prénoms des joueurs et connaissant la propension de ces journaux à l’erreur, il serait téméraire de trop vouloir identifier ces hockeyeurs. Mais si vous croyez pouvoir les identifier, laissez un commentaire.

***

Il ne semble point exister de ligue, du moins comme on l’entendra quelques années plus tard. Les équipes évoluent au gré des parties, sans cédule régulière apparemment. On s’invite, on se lance des défis entre village ou entre équipe d’un même lieu.

***

Janvier 1926 : Iberville, soit Sault-au-Mouton (le Longue-Rive Ouest d’aujourd’hui) affronte Hamilton Cove, soit l’actuel Portneuf-sur-Mer :

Description d’une partie entre Sault-au-Mouton et Portneuf. Source : Le Soleil, 23 janvier 1926, ©BanQ.

On peut, hors de tout doute, identifier les joueurs suivants :
Aimé Harvey (1894-1959), J. H. Lavallée (Docteur), Ernest Renaud (1898-1957), Ronald Pennington (1896-1941), Philippe Delair (1895-1983), Léo Savard (1904-1975) et Lawrence Pennington (1901-1955).

On remarquera l’implication des compagnies (avec la présence des deux frères Pennington) dans la formation des équipes qui n’ont vraisemblablement pas de joueur sur le banc!

Équipe d’Hamilton Cove vers la même période. Source : Docyle Savard.

Une autre joute entre Portneuf et Sault-au-Mouton. Source : Le Progrès du Saguenay, 1er février 1927, ©BanQ.

Février 1929 : Une rencontre entre Sault-au-Mouton et Escoumins où les joueurs sont magnifiquement identifiés.

Source : Le Progrès du Saguenay, 25 février 1929, ©BanQ.

***

Mars 1929, violence au hockey?
Il serait difficile de passer sous silence ce drame survenu en mars 1929, lors d’une simple partie de hockey à Sault-au-Mouton. Cette découpure de journal nous arrive d’un petit-fils de Suzanne Boucher, soeur de Philippe. Cette dernière avait conservé cet article dans son missel, où Jean-Guy Moffat, son petit-fils, la découvrit des années plus tard.

L’annotation (X) apparaît et en fin d’article, on retrouve cette note manuscrite :
X Occasionnée par un coup traitre. Dimanche, 3 mars 1929. Source : Le Progrès du Saguenay, 12 mars 1929, ©BanQ.

L’intérêt de ce document réside dans la petite note manuscrite, de la main de Suzanne? Interprétation de la part d’une soeur endeuillée ou véritable cas de violence au hockey, déjà en 1929? Et dans nos petits patelins? C’est vrai que la compétition était rude entre nos villages, mais à ce point? L’auteur(e) a-t-elle été témoin d’un événement ayant échappé à l’auteur de l’article? Près de 90 ans plus tard, on pourrait peut-être affirmer qu’il s’agissait d’un AVC, selon le témoignage de M. Renaud, surligné en rouge.

***

Mars 1930
Une partie entre Bergeronnes et Escoumins, question d’attiser la compétition entre les deux paroisses!? On se désolera de voir que tous ont joué une «grosse partie», ce qui empêche l’auteur de cet entrefilet d’en nommer quelques-uns en particulier.

Quand Escoumins visite Bergeronnes. Source : Le Progrès du Saguenay, 8 mars 1930, ©BanQ.

La semaine suivante, l’équipe bergeronnaise affrontera Tadoussac. Pour plus d’impartialité, on demande un arbitre de Sacré-Coeur!

Cyrias Hovington (1912-1981) fils de Joseph et Élise Bouchard. Source : Le Progrès du Saguenay, 11 mars 1930, ©BanQ.

Quand on doit émettre un communiqué parce que notre équipe est trop puissante? Savoureux! On retiendra l’énumération des joueurs, aucun doute possible.

Source : Le Soleil, 25 mars 1930, ©BanQ.

Les étoiles bergeronnaise de 1930 :
Gérard Guay (1909-2010), Laurent Brisson (1909-1995), Lauréat Larouche (1908-1985), Omer Hovington (1911-2001), Antonio Bouchard (1910-1990), Léon Lessard* (1897-1956), Laurent Gagnon* (1913-2003), Louis Gagnon* (Ti-Louis? 1904-1982) et Charles Bouchard
* : Hésitation sur l’identification.

Décembre 1930 : Quand il n’y a que Bergeronnes pour battre Bergeronnes?

Deux équipes locales s’affrontent, les «Stars» et les «Écoliers». Source : Le Soleil, 10 janvier 1931, ©BanQ.

Janvier 1931
12 à 1 en faveur de l’équipe de Bergeronnes? Grâce aux talents de Brisson, Bouchard et Hovington. Un dénommé Brassard (Arthur?) évita le blanchissage aux Escouminois. Nous aurons donc droit à un nouvel alignement comptant des substituts.

Bergeronnes visite Escoumins. Source : Le Soleil, 20 janvier 1931. ©BanQ

La même année, deux clubs existent aussi à Tadoussac, le «Whoopee» et le «Tadoussac».

Le Soleil, 24 janvier 1931, ©BanQ

Mars 1931
En mars, l’équipe «Tadoussac» affronte le «Canadien» de Bergeronnes, ce qui nous donne droit à l’alignement lors de la partie :

On remarquera les noms des arbitres : J. Villeneuve et E. Guay. Source : Le Soleil, 14 mars 1931, ©BanQ.

Malgré le peu de compte rendu parlant de Sacré-Coeur on y jouait aussi, naturellement.

Photo d’une partie sur la rivière Sainte-Marguerite, en bas, équipe de Sacré-Coeur. (Source : Municipalité de Sacré-Coeur)

***

Fin de saison
N’oublions que les patinoires extérieures forcent les courtes saisons. Compte-rendu de la fin de la saison 1930-1931, où Tadoussac remporte les honneurs.

Le Soleil, 21 mars 1931, ©BanQ

Décembre 1931
Ouverture de la saison dans le secteur BEST avec une joute à Bergeronnes entre deux équipes du lieu.

Le Soleil, 17 décembre 1931, ©BanQ

Une semaine plus tard, c’est l’affrontement entre Bergeronnes et Les Escoumins. M. le maire, Victor Guay fait la mise au jeu lors de la partie. Nous avons droit à l’énumération des joueurs.

Le Soleil, 26 décembre 1931, ©BanQ

Une confrontation entre les clubs «Tadoussac» et «Castor». Deux équipes tadoussaciennes? Selon les patronymes, on pourrait conclure que oui.

Le Soleil, 29 décembre 1931, ©BanQ

Le 22 décembre, on assiste à l’ouverture de la saison aux Escoumins avec une confrontation entre les «Escoumins» et «le jeune Rangers», ce qui semble aussi deux équipes locales.

Le Soleil, 4 janvier 1932, ©BanQ

Enfin! La rivière Ste-Marguerite est à l’honneur dans une «gazette»!

Progrès du Saguenay, 5 janvier 1932, ©BanQ.

Certains joueurs peuvent être identifiés :
Émile Durand (1910-1989), Louis-Henri Durand (1912-2000), Omer Gauthier (1911-1964), William Gauthier (1909-2003), Gabriel Harvey (1914-1983), Cyrias Hovington (1912-1981), Raoul Lapointe (1911-2001), Zéphirin Lapointe (1909-1967),  Jean-Joseph Lévesque (1903-1971), Guy Tremblay (1909-1976) et Paul-André Tremblay (1905-1981).

***

Fin de période
Difficile de croire qu’aucune partie de hockey n’aura lieu dans les années suivantes. Pourtant, les nouvelles du sport sont rares dans nos municipalités. La crise? Le développement des secteurs plus à l’Est? Bref, les résultats sportifs ne paraissent plus dans les journaux.

Tout à coup, un entrefilet :

Journal Le Soleil, 23 mars 1939, ©BanQ

Ce qui laisse présager une nouvelle ère : le hockey de calibre Sénior, où les compagnies de bois tiendront, définitivement, un rôle majeur. Une ligue structurée pendant cette deuxième période enlevante, où la rivalité entre les villages, autant du secteur EST que du secteur BEST, laissera sa marque sur quelques générations de hockeyeurs.

Une deuxième période à suivre dans une prochaine chronique!

 

 



Soyez avisé par courrier
à chaque parution d'une nouvelle chronique.
Abonnez-vous à notre courriel d'information.


Un "tip" pour l'auteure!?

Il vous suffit de déplacer le curseur afin de choisir le montant du tip!
Paypal est trop complexe?
Vous pouvez faire un virement  INTERAC à l'adresse suivante :
admin@finmot.net
mot de passe : histoire
Vers la droite, ça coûte plus cher!
C'est généreux!
C'est cher pour un texte, non?
Vous êtes certain?
Ben coudon!
Thank you very much !

Pssst!
La langue française, si belle et si précieuse, demeure néanmoins ardue à écrire. Si vous voyez des fautes, s.v.p., ne vous gênez pas de commenter afin de les souligner. Merci!

1 commentaire sur “La HCN est HOCKEY,
1re période : Improvisation

  1. Jean Moreau

    J’y trouve mon intérêt, même si je suis plus familier avec l’EST et les gens qui y vivent ou y ont vécu. J’attendrai donc la suite avec intérêt. Merci!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *