Faire naître une région

Ce blog est maintenant privé. Seuls les donateurs, ayant donné sans se faire tordre un bras, ont accès au contenu. Pour vous brancher, utiliser la boite dans le menu de droite. Et si vous vouliez contribuer et que vous avez oublié... j'oublierai aussi de vous ajouter à la liste.

Pssst!
La langue française, si belle et si précieuse, demeure néanmoins ardue à écrire. Si vous voyez des fautes, s.v.p., ne vous gênez pas de commenter afin de les souligner. Merci!

5 commentaires sur “Faire naître une région

  1. Chantal Blouin

    en ce qui concerne les sages femmes . Je me souviens de ma mère me racontant que sa grand-mère mettait plusieurs couches de vêtements les unes par dessus les autres quand elle partait aider une femme à accoucher ; car pas de valise ni de place dans le canot ou la carriole . Et elle partait pour plusieurs jours ( surtout l’hiver à cause des conditions des routes ) et à cause de la distance pour rejoindre les lieux souvent éloignés avec les moyens de transport de l’époque . Un grand bravo à toutes ces pionnières !

    Répondre
    1. Fin Mot Auteur(e)

      Merci pour ce morceau d’histoire!
      La grand-mère dont il est question est Maria Barrette présente dans le texte.

      Répondre
    2. Louise Gauthier

      Chère Chantal, Je pourrais utiliser vos mots pour vous décrire ce que ma mère m’a raconté à propos de sa grand-mère qui avec plusieurs couches de vêtements en commençant par sa jaquette de nuit pour partait aider une autre femme pendant plusieurs jours laissant derrière elle son époux et sa famille. J’ai une photo d’elle lors d’un retour, elle a l’air fatigué et porte un grand sac dans lequel se trouve des forceps en bois et des plantes médecinales (selon Maman). Souvent, le médecin s’il y en avait un, arrivait lorsque tout était terminé et parfois lors d’un accouchement difficile, elle assistait le médecin. Elle s’appelait Marie Louise Nicolas (épouse de J.-Baptiste Parisien) Son surnom était la Mère Baptiste. Louise Gauthier (4e génération de Louise et 2 autres générations me suivent de cette lignée de femmes).

      Répondre
      1. Fin Mot Auteur(e)

        Wow! Merci! Magnifique témoignage! Si vous avez cette photo en numérique, je la placerais avec votre commentaire, même si on ne parle pas d’une sage-femme de la Haute-Côte-Nord.

Laisser un commentaire